Accueil
Actualités
L’enjeu de la cybersécurité pour les PME


#CYBERSÉCURITÉ

L’enjeu de la cybersécurité pour les PME



Les PME sont-elles vraiment concernées par la cybercriminalité ? La réponse est “oui” ! D’après les derniers chiffres de l’INSEE, la France compte 3,8 millions de Petites et Moyennes Entreprises (PME). Ces sociétés représentent une bonne partie de notre économie. Et pourtant, elles ont rarement les connaissances, les moyens humains et financiers ou encore les équipements pour se protéger des cyberattaques.




PROTÉGER LES PME DE LA CYBERCRIMINALITÉ : UN ENJEU ÉCONOMIQUE ET SOCIAL IMPORTANT


Les Petites et Moyennes Entreprises (PME) représentent à elles seules 90% des entreprises françaises. Avec des effectifs oscillant entre 10 et 499 salariés, les PME embauchent plus de 6,3 millions de personnes. De plus, elles représentent 43% de la valeur ajoutée économique de la France. Par ces quelques chiffres, on comprend aisément l’enjeu économique et social autour de ces entreprises françaises.


Une attaque cybercriminelle qui vise une ou plusieurs PME peut avoir de lourdes conséquences sur la valeur créée par ces entreprises, et donc sur les emplois actuels et futurs. Nul doute : les cybercriminels en ont bien conscience et font des PME, une de leurs cibles privilégiées. 


Depuis plusieurs années, les attaques cybercriminelles se multiplient. D’après plusieurs enquêtes, 4 PME sur 10 ont subi une ou plusieurs attaques de la part de cybercriminels. Bien souvent, le but des cybercriminels est de dérober un bien de plus en plus précieux : des données.  


SOUS-TRAITANTS, FOURNISSEURS ET VENDEURS EN LIGNE : CES PME PRIVILÉGIÉES PAR LES CYBERCRIMINELS


Les grandes entreprises sont désormais souvent sensibilisées aux cyberattaques. La majorité d’entre elles se sont dotées de moyens techniques pour contrer et déjouer les plans des pirates du web. Les cybercriminels se tournent alors vers les PME. 


Les PME se servent du digital comme un moyen de croissance. Les sites internet de vente en ligne qui traitent des données personnelles et confidentielles fleurissent ; les transactions en ligne se multiplient. Et pourtant, peu de PME se protègent réellement contre les risques de cyberattaques. 


Les cybercriminels visent principalement 2 types de PME : 


  • les sous-traitants et fournisseurs de grandes entreprises.
    Ainsi, les cybercriminels touchent indirectement les grandes entreprises en empêchant des livraisons ou en volant des données échangées entre la PME et son client. 

 

  • les petites structures qui ont un site de vente en ligne.
    67% des PME utilisent le digital pour leur croissance. Les sites web voient le jour, sans toujours proposer une protection renforcée pour les transactions. La méfiance est alors de rigueur ! 


LE COÛT IMPORTANT D’UNE CYBERATTAQUE POUR UNE PME.


De manière générale, une cyberattaque coûte souvent plus cher à une PME. Pourquoi ? En cas de cyberattaque, les grandes entreprises ont souvent les moyens d’agir et de “réparer” rapidement. Pour les PME, les conséquences sont vite plus graves, pouvant aller jusqu’à la fermeture de l’entreprise. 


  1. Une perte nette de chiffre d’affaires. L’attaque impacte les ventes de quelques heures à plusieurs jours. Un jour perdu se ressent rapidement dans les comptes d’une Petite et Moyenne Entreprise. 


  1. Une perte de confiance de la part des clients actuels. Certains peuvent même aller jusqu’à arrêter leurs commandes en cours. 


  1. Une conséquence sur la notoriété de l’entreprise. Certains potentiels clients se tourneront vers des concurrents, par manque de confiance.


  1. De la suppression des emplois à la fermeture de la PME. Dans la pire des situations (mais cela arrive), une PME sans système de cybersécurité peut même être dans l’obligation de fermer ses portes.


Pour les PME, une cyberattaque agit directement sur le chiffre d’affaires, les emplois et même l'existence en elle-même de l’entreprise. Certaines auront perdu quelques heures de chiffres d’affaires, d’autres devront créer des plans de licenciement.  


Par manque de connaissances et de moyens, les PME ont tendance à sous-estimer une cyberattaque. Pourtant, elles sont bel et bien dans le viseur des cybercriminels. Pourtant, il est urgent de sensibiliser, d’accompagner et d’instaurer des systèmes de cybersécurité dans ces entreprises.