Accueil
Actualités
Pile à combustible et voiture, c’est possible !


#VOITURE AUTONOME

Pile à combustible et voiture, c’est possible !



POURQUOI LA VOITURE À PILE À COMBUSTIBLE (PAC) FAIT-ELLE TANT PARLER ?


Pour qu’une voiture électrique fonctionne, elle a besoin d’une pile à combustible. Grâce à ses 2 électrodes, la pile à combustible va convertir un combustible chimique en une énergie électrique et de l’eau. L’énergie électrique alimente la voiture à pile à combustible tandis que l'eau est rejetée sous forme de vapeur d’eau. 


La voiture à pile à combustible présente bien des avantages : 

  • elle est peu polluante ;

  • elle fonctionne avec plusieurs types de carburants, du moment qu’il comporte de l’hydrogène ;

  • elle produit de l’énergie uniquement à la demande ;

  • elle nécessite donc peu de stockage ;

  • elle réutilise la chaleur générée pour faire fonctionner le chauffage ou la climatisation ;

  • Etc.


Alors, pourquoi la voiture à pile à combustion n’est-elle pas aujourd’hui plus populaire et produite en masse ? Fabriquer une pile à combustible, cela demande des matériaux onéreux, dont le platine. 

D’après une étude menée par des chercheurs et scientifiques américains, il est possible de réduire l’utilisation de ce métal et d’en accroître son efficacité. Réduire les matières, réduire le coûts et optimiser l’efficacité du platine. On a piqué votre curiosité, n’est-ce pas ? 


RÉDUIRE LE PLATINE, C’EST RENDRE ACCESSIBLE LA VOITURE À PILE À COMBUSTIBLE Aujourd’hui, le prix d’achat d’une voiture à combustible reste le frein principal. Réduire le coût de fabrication de la pile à combustible, c’est donner une chance considérable à la voiture à pile à combustion de se généraliser massivement. 

Pour fabriquer une pile à combustible de voiture, il faut entre 35g et 70g de platine. Sortons la calculette : cela représente un coût fixe minimum de 962,50 euros, quelle que soit la gamme de la voiture. 


Face à ce constat, des scientifiques américains de l’université de Johns-Hopkins, l’université de Purdue et l'université de Californie à Irvine, ont décidé d’étudier de près la quantité de platine nécessaire au bon fonctionnement de la pile à combustible d’une voiture.

Ils ont testés tous les grammages et les épaisseurs de platine, en mesurant l’efficacité. 


AMÉLIORER LE CATALYSEUR POUR OPTIMISER LA VOITURE À PILE À COMBUSTIBLE

Une pile à combustible est constitué d’un catalyseur pour accélérer la réaction entre les 2 électrodes. C’est sur ce catalyseur que le métal platine est posé en couches. L’objectif de cette étude américaine consiste à tester différentes épaisseurs de métal, tout en garantissant le bon fonctionnement du catalyseur. La couche de métal doit être ni trop fine, ni trop épaisse… 


Grâce à cette étude, nous savons désormais qu’il est possible d’optimiser de 10 à 50 fois l’efficacité de la pile à combustible, en réduisant jusqu’à 90% la quantité de platine sur le catalyseur. 5 couches de platine, fines comme des atomes, suffisent pour faire fonctionner une pile à combustible de voiture. Il s’agit d’une véritable avancée pour la démocratisation de la voiture à pile à combustible. 


Dans le domaine des voitures électriques à pile à combustible, les recherches et les innovations se multiplient. Petit à petit, les freins technologiques continuent d’être levés. Cette voiture écologique est un bel espoir pour réunir les avantages de l’électrique, tout en conservant les avantages du système thermique actuel.   


Crédit photo : Usine Nouvelle