Accueil
Actualités
Big Data : comment mettre en place une cyberdéfense efficace ?


#CYBERSÉCURITÉ

Big Data : comment mettre en place une cyberdéfense efficace ?



Avec 4,4 milliards d’internautes sur Terre dont 3,8 milliards qui utilisent les réseaux sociaux, les entreprises observent, récoltent, analysent et stockent de plus en plus de données informatiques. De quoi attirer les cybercriminels. A l’heure du Big Data, comment les entreprises peuvent-elles protéger efficacement leurs données des cyberattaques ? 


BIG DATA : QUELLES DONNÉES FAUT-IL PROTÉGER ? 


En 2020, chaque internaute produit 1,7 Mo de données par seconde. L’hyperconnectivité est une opportunité pour les entreprises… mais aussi, ne l’oublions pas, pour les cybercriminels. 


A partir des données qu’elle récolte, l’entreprise adapte et invente son futur business model. Les données les plus précieuses et qualitatives sont celles qui permettent de mieux connaître :

  • les profils (données personnelles)
  • le comportement omnicanal (parcours client)
  • les besoins (produits et services recherchés)

Véritable outil de décision, le Big Data devient un enjeu majeur et stratégique. C’est pourquoi les données importantes et sensibles doivent être impérativement sécurisées.


LES DONNÉES PERSONNELLES : NOUVELLE CIBLE DES CYBERCRIMINELS


Attirés avant tout par le gain financier, les cybercriminels ciblent en priorité les données personnelles. Preuve en est : déjà 34% des cyberattaques correspondent à du vol de données (compte clients, comptes bancaires, listes de diffusion,...). Pour limiter ces cyberattaques, les réglementations se multiplient comme la RGPD (Règlement Général de la Protection des Données) qui oblige les organismes à renforcer la sécurité de leurs données à caractère personnel


Les entreprises n’ont plus le choix : elles doivent renforcer leur cybersécurité pour éviter tout vol, pertes ou modification de leurs données.  


LES 3 MENACES DU BIG DATA POUR LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE


Avec l’arrivée du Big Data, 3 types de menaces émergent dans les entreprises : 

  • L’acquisition des données

Saisie des données, création de compte, choix du mot de passe,...


  • Le stockage des données

Les serveurs web sécurisés et l’accès aux données.


  • Le traitement des données

Téléchargements, modifications, compilations, croisements... 


Les entreprises doivent sécuriser ces points clés du Big Data au risque de subir de lourdes pertes financières, voire même toucher leur réputation.  


LE BIG DATA ET LE MACHINE LEARNING, OUTILS D’UNE CYBERDÉFENSE EFFICACE


Le Big Data oblige les entreprises à passer sur une cybersécurité proactive.


Grâce aux outils analytiques du Big Data, les entreprises traitent de grands volumes de données pour identifier plus rapidement d’éventuels risques en temps réels. Tandis que les outils de Machine Learning mémorisent les faits passés pour prédire les futures cyberattaques


Ces deux types d’outils sont complémentaires pour élaborer une cyberdéfense efficace face aux menaces du Big Data. 


SENSIBILISER LES COLLABORATEURS AU BIG DATA


Piratage en ligne, envoi d’email à un mauvais destinataire, mot de passe non sécurisé,... 84% les fuites de données proviennent d’une erreur humaine interne. Aujourd’hui, les services informatiques ont la possibilité de détecter automatiquement les comportement dangereux de collaborateurs par des outils analytiques. 


Cependant, sensibiliser les collaborateurs aux nouvelles méthodes des cybercriminels reste un incontournable à ne pas négliger. Vos employés connaissent-ils le Spear phishing ? Ces emails malveillants personnalisés (métier, vocabulaire,...) sont encore peu connus. Et pourtant, ces cyberattaques sont de plus en plus fréquentes . 



Avec 51% des entreprises qui investissent dans le Big Data, les cyberattaques sur les données vont se multiplier. Pour accompagner les entreprises, la CNIL prodigue 17 conseils résumés dans ce guide. De bonnes bases à suivre, avant de mettre en place une cyberdéfense efficace et proactive grâce aux outils analytiques de Big Data et de Machine Learning.